Publié le
27.10.2021
Temps de lecture :
15 minutes

Ce que vous devez savoir sur les réseaux sociaux d'entreprise

La volonté de favoriser la collaboration interne a fait évoluer les plateformes internes. Parmi les outils à disposition, le réseau social d’entreprise (RSE). Il comporte de nombreux avantages tels que l’adhésion à la culture d’entreprise et la valorisation des collaborateurs.  

80% des grandes entreprises ont déjà lancé leur plateforme sociale. Celles-ci semblent devenir incontournables. Mais les réseaux sociaux sont-ils réellement utiles en entreprise ? Quels en sont les bénéfices ? Définition, avantages, usages, on vous dit tout sur les réseaux sociaux d’entreprise.

Le réseau social d’entreprise, qu’est-ce que c’est ?

Qu’est-ce qu’un réseau social d’entreprise ?  

Quelle est la différence avec un réseau social personnel ?  

Le réseau social d’entreprise est une plateforme collaborative. Elle respecte les mêmes codes que nos réseaux sociaux personnels tels que Facebook, LinkedIn ou encore Twitter. En revanche, ces plateformes ne sont accessibles qu’en interne par les collaborateurs de l’entreprise. Leur vocation est de changer les pratiques de communication et d’optimiser la collaboration interne.

Plusieurs types de réseaux sociaux d’entreprise existent, avec plus ou moins de fonctionnalités. Toutes les plateformes, mêmes les plus basiques, permettent de partager des informations, de réagir à des actualités et d’utiliser une messagerie instantanée. Certains vont encore plus loin en proposant des modules de gestion de projet.  

Avec toutes ses fonctionnalités et sa communication informelle, le réseau social d'entreprise permet de :  

  • Créer de la cohésion dans l’entreprise ;  
  • Faciliter le transfert de connaissances ;  
  • Renforcer la culture d’entreprise.

Un réseau social d’entreprise pour casser les codes de la communication traditionnelle.

Les avantages du réseau social d’entreprise

Implémenter un réseau social d’entreprise comporte de nombreux avantages :  

Lever des barrières hiérarchiques

Communiquer par un réseau social d’entreprise est moins conventionnel et bouleverse les codes hiérarchiques. Les conversations par messageries instantanées sont beaucoup moins formelles que par email. Elles laissent aussi la place à l’expression des émotions grâce aux emojis, aux GIFs et aux messages vocaux. De ce fait, il est plus facile pour les collaborateurs de communiquer efficacement, et ce quel que soit leur niveau hiérarchique et leur département.  

Transmettre la connaissance et faciliter la gestion de projet

Les réseaux sociaux sont un excellent moyen de faciliter la transmission de la connaissance. Ils créent du lien entre les collaborateurs et simplifiant leur mise en relation. In fine, cela permet aux employés de développer de nouvelles compétences et de s’autoformer sans perdre de temps à chercher l’information.

Et ça ne s’arrête pas là.

Certains vont encore plus loin ! Ils facilitent la gestion de projet grâce à un système d'assignation de tâches et de suivi.

Donner du sens

Les plateformes sociales d’entreprises sont un excellent moyen de diffuser les valeurs de l’entreprise et développer une vision commune. Elles renforcent la fierté d’appartenance et la cohésion des équipes.  

C’est la voie vers la mise en valeur des réalisations des collaborateurs. Et pour les managers, l’opportunité de féliciter ses équipes publiquement. Ainsi, les collaborateurs se sentent soutenus et peuvent prendre la mesure de leurs accomplissements.  

Yammer, le réseau social d’entreprise de Microsoft permet de favoriser les échanges.

Comment utiliser les réseaux sociaux d’entreprise ? Quelques exemples d’usages et d’outils

Outre les usages classiques, une manière d’utiliser les réseaux sociaux d’entreprise est de créer groupes de conversations privées pour échanger sur des projets. Lorsqu’un nouvel outil est mis en place, les utilisateurs intensifs peuvent être ajoutés dans des groupes animés par l’équipe.  

Un autre cas d’usage est de créer du lien à travers des groupes basés sur les centres d’intérêts. Cinéphiles, rugbymen, bricolage, voyages... Regroupez vos collaborateurs autour d’une passion commune.  

Voici quelques exemples de réseaux sociaux d’entreprise et de leurs usages.  

Yammer, le réseau social d’entreprise de Microsoft

Il existe différents outils de réseau social d’entreprise. Dans l’univers Microsoft, Yammer incarne cette fonction. Il permet de favoriser les échanges dans l’organisation. En rassemblant les collaborateurs dans des communautés, Yammer facilite la communication entre des personnes qui ne se connaissent pas.

Microsoft a une solution pour chaque besoin de communication. Yammer répond à quatre d’entre eux :

  • Connecter votre entreprise ;
  • Partager et collaborez avec les bonnes personnes ;
  • Trouver l’information nécessaire auprès des experts de l’entreprise ;
  • Connecter et engager tout votre réseau.

Cette solution est intégrée avec votre suite Office ce qui la rend particulièrement attractive. En effet, cela permet de rationaliser ses outils en se limitant à Microsoft 365.

Les atouts de Yammer sont nombreux :  

  • Collaborer à l’intérieur de l’organisation en elle-même. Comment ? Par des groupes internes qui sont des espaces de travail ouverts et flexibles. Ainsi, vous rassemblez les experts sur chacun des projets de l’entreprise ;
  • Créer des conversations : partagez vos informations et mises à jour dans des flux de discussions ;
  • Importer des notes et fichiers pour lesquels on peut récupérer des feedbacks et restez notifiés automatiquement de chaque changement et avancée.
  • Collaborer en externe grâce à la messagerie externe. Vous pouvez ajouter client, partenaire, prestataires dans une conversation ;
  • Groupes externes : créez des groupes dédiés à l’externe pour une collaborer aisément ;
  • Réseaux externes : établissez des communautés externes pour renforcer vos relations et l’engagement ;
  • Messagerie avec deux types de messages :
  • Prioritaires : marquez et diffusez les messages et les annonces plus importants dans vos groupes ;
  • Directs : recevez et répondez aux messages privés entre vous et vos collaborateurs.

Mais Microsoft n’est pas le seul acteur sur ce marché. Il existe d’autres acteurs, comme par exemple Facebook qui a capitalisé sur son expertise pour créer Workplace.

Workplace by Facebook

Vous l’aurez compris grâce à ce titre : Facebook peut aussi être un réseau social d’entreprise. La firme s'est tournée vers le BtoB. Elle propose Facebook Workplace depuis 5 ans.

Globalement Facebook Workplace ressemble au réseau que nous connaissons tous. Cela rend la prise en main de la plateforme simple et accessible.  

Sa promesse ? Diffuser la culture d'entreprise à tous les membres de votre organisation. Elle vous permet de :  

  • Partager et mettre en avant des informations ;
  • Utiliser le sondage pour engager la communauté ou recueillir des avis ;
  • Communiquer via chat et visioconférence ;
  • Utiliser des organigrammes ;
  • Partager des documents dans des groupes.

Talkspirit

Le réseau social Talkspirit permet de partager des informations, de dynamiser les échanges et de fluidifier le travail.  

Ils proposent plus qu’un réseau social d’entreprise. À la différence de Facebook Workplace, c’est une plateforme collaborative à part entière. Elle prend en charge le partage de document et le travail collaboratif. Les bénéfices de la plateforme sont nombreux :  

  • Fluidifier la communication ;
  • Faciliter la collaboration ;
  • Engager les collaborateurs.

Tableau comparatif des fonctionnalités :

 

Fonctionalités Yammer Facebook Workplace Talkspirit
Fil d’actualité
Agenda partagé  
Partage de document
Édition de document en ligne *Teams  
Visioconférence
Messagerie instantanée
Accès à l’externe
Multilingue
Organigramme
Sondage
Communautés
Tableau Kanban    
Accès sans adresse email  

 

*Certaines fonctionnalités ne sont pas assurées par Yammer, car ces dernières sont déjà comblées par Teams. La stratégie de Microsoft a été de ne pas cannibaliser les outils de sa suite entre eux.  Ainsi les fonctions associées aux différentes plateformes du marché regroupent globalement un grand nombre de fonctionnalités communes.  

Finalement, ce ne sont pas tant les fonctions qui comptent, mais la manière de les intégrer dans l’environnement de travail. Des freins peuvent se présenter à vous lors du déploiement d’un outil de ce type.  

Voici nos conseils pour éviter les pièges liés à l’utilisation de réseaux sociaux d’entreprise  

L’adoption des réseaux sociaux d’entreprise n'est pas innée et demande une solide stratégie de gestion du changement.

Mais quels sont les freins à l’utilisation des réseaux sociaux d’entreprise ?

Malgré ces nombreux avantages, un bon taux d’utilisation de ces plateformes n’est pas gagné d’avance.  

La crainte du jugement

Communiquer sur les réseaux sociaux n’est pas aisé pour tous. Il ne faut pas attendre des collaborateurs de reproduire les mêmes comportements que sur des réseaux sociaux personnels. En effet, la peur du jugement inhibe les paroles.  

Pourquoi cette différence ?  

Sur des réseaux privés comme Facebook, le ton adopté est très informel et peu codifié ce qui est en fort décalage avec le monde de l’entreprise. Rédiger un message dans un réseau social professionnel ne demande ainsi pas le même effort et provoque des inquiétudes chez certains collaborateurs. Ceux-ci voient s’exposer comme prendre le risque d’être victime de reproches. Ils préfèrent donc ne pas s’exprimer. Certains voient même cela comme un potentiel frein à leur développement de carrière si une de leur publication était mal perçue.  

Le manque de confiance

Une autre inquiétude des collaborateurs est le manque de confiance accordée à ces plateformes. Qu’advient-il de leurs données ? Peuvent-elles se retourner contre eux ? Seront-elles un critère d’évaluation de leur performance ?  

Alors, comment s’assurer de la réussite de ce projet ?

Pour éviter de louper l’adoption de votre réseaux social interne, vous devez rassurer et former vos collaborateurs. Premièrement, donnez-leur des informations sur l’usage du réseau social et son fonctionnement. En fixant des règles claires sur l’utilisation et les accompagnants dans leurs premiers pas, vous diminuerez la crainte associée à l’usage.  

Vous pouvez également organiser des sessions de formation pour rassurer les collaborateurs. Ainsi, vous les accompagnez au mieux dans la prise en main de la plateforme. Si vous n’avez pas les moyens humains de réaliser des formations physiques, vous pouvez également mettre à disposition des tutoriels vidéo qui les guideront.  

Enfin, communiquez sur les bénéfices que peuvent leur apporter l’adoption de la plateforme et garantissez-leur qu’ils ne courent aucun danger en les utilisant.

Si vous êtes en train de digitaliser vos outils, voici les 10 bonnes pratiques pour réussir votre projet.

Vous aimerez aussi